Randonnées FIRA Automne 2016

Thème 2016 : Les Chemins de l’Histoire

Notre région est particulièrement riche de chemins empruntés au fil des siècles par les hommes. Qu’ils aient été nomades ou chasseurs, guerriers ou colporteurs, ils furent nombreux sur ces chemins qui sont progressivement devenus des chemins de vie, de liaison, de conquête et d’installation avec les celtes et les romains puis les différentes populations qui se sont établies de façon plus ou moins pacifique avant que ne viennent de nouvelles oppositions pour des motifs religieux et plus tard de résistance.

Découvrir ces chemins, s’efforcer de comprendre par qui, pourquoi et comment ils ont été utilisés et sont devenus progressivement des marqueurs de l’histoire qui s’est réalisée, qu’il s’agisse de l’histoire collective ou de cheminement personnel.

Redécouvrir les chemins de transhumants et s’interroger à nouveau sur le lien entre plaine et montagne, marcher sur les voies romaines et se resituer dans cette histoire qui a façonné notre région.

Suivre les itinéraires des premiers camisards et se souvenir des luttes ici menées pour la liberté de conscience, tout en mesurant combien les chemins royaux ont structuré les paysages et les communications.

Rechercher les chemins de refuge, trouver les voies d’exil, les connivences et les difficultés rencontrées. Saisir le fait que l’utilisation de ces chemins a souvent été double : apporter la vie, l’échange et la relation et en même temps voie de fuite, de refuge et de protection. Marcher sur les petits sentiers comme sur les voies aménagées et comprendre que l’histoire s’est faite en marchant. Tout comme Robert-Louis Stevenson, prendre le temps de parcourir l’espace pour en retrouver l’histoire.

Marcher, s’arrêter, rencontrer, méditer, contempler que l’on soit sur une draille de transhumance, sur une route commerciale comme la Régordane, sur le chemin Urbain V ou le chemin camisard, retrouver les lieux chargés d’histoire et emblématiques de la Résistance.

Arpenter les Cévennes, sur les chemins de petites et de grandes randonnées, du « chemin du facteur », de maisons en maisons jusqu’aux voies de grandes communications, marcher au cœur de ce qui en a fait cette histoire plurielle et la vie d’aujourd’hui.