Randonnées FIRA Automne 2016

La Communauté d’Agglomération du Grand Alès en Cévennes

52ᵉ agglomération de France en nombre d’habitants (76 000),
5e bassin de vie de la région,
Le Grand Alès est né le 1er janvier 2000 avec neuf communes (Alès, Saint-Hilaire, Saint-Christol, Boisset-et-Gaujac, Saint-Martin, Saint-Privat-des-Vieux, Saint-Paul-la-Coste, Saint Jean du Pin, Bagard).

Cette Communauté d’agglomération, la première créée en Languedoc-Roussillon, succédait à la Communauté de communes du Grand Alès créée en 1993 avec sept communes.

Le 1er janvier 2002, le périmètre du Grand Alès a été étendu à sept autres communes (Corbès, Mialet, Mons, Saint-Jean-du-Gard, Salindres, Soustelle, Thoiras), comprenant donc seize communes au total pour près de 76 000 habitants.
Présidée par Max Roustan, la Communauté d’agglomération du Grand Alès exerce une trentaine de compétences en voirie, assainissement, petite enfance, ordures ménagères, etc.

Ses objectifs prioritaires consistent à désenclaver le bassin alésien, développer les zones d’activités économiques, restructurer les transports, réhabiliter les cœurs de ville, construire des logements neufs ou encore assurer la garde des petits dans des structures multi-accueil, le tout en suivant une politique de développement durable qui a été récompensée par les plus grands trophées nationaux.

Parmi les grands projets du Grand Alès :
Création de la plus grande ferme photovoltaïque de la région à Saint-Martin-de-Valgalgues,
Création d’une “étoile ferroviaire” autour d’Alès afin de privilégier les transports par train sur le bassin alésien,
Construction de quatre salles de sports à Alès et Saint-Christol,
Ouverture d’une nouvelle crèche à Thoiras,
Construction de logements sociaux dans les communes du Pays Cévennes qui le souhaitent (via l’Office Public de l’Habitat), etc...